Jalil Mehnane

Sous les feux de la rampe ces derniers jours, la coordination d’Oran de l’autorité nationale indépendante des élections (ANIE) est au four et au moulin afin de finaliser les listes des candidats aux prochaines élections locales. A ce propos, M. Aïssa Taïbi, le chargé de communication auprès de la délégation a déclaré hier à ‘’Cap Ouest’’ que l’opération se poursuit toujours avec une activité incessante des commissions chargées de l’étude des dossiers déposés. Selon M. Taïbi « les listes des candidats sont étudiées sur le fond et la forme en collaboration avec les instances sécuritaires et judicaires, puisque les candidats ayant des antécédents judicaires ne seront pas acceptés, on notifie alors au représentant de la liste de cette décision afin de trouver l’alternative » dira notre interlocuteur, qui affirme que les 108 listes APC et les 7 APW sont traitées de la même façon loin des privilèges et du favoritisme. Dans ce cadre, il a tenu à préciser que lors du dernier délai de jeudi dernier, une cinquantaine de dossiers a été reçue avant la deadline fixée à minuit, mais ces dossiers avaient été traités par les 10 commissions mobilisées que vers 2h et 3h du matin, ce qui n’est pas contraire à la loi et les PV de l’huissier de justice soulignent cela.
Désormais l’opération de contrôle des candidats de chaque liste se poursuit jusqu’au 15 octobre pour définir les candidats qui disputeront les voix des électeurs.
Concernant le FLN M. Taïbi a affirmé qu’’’il ne veut pas parler d’un parti tel ou tel parti, surtout que les listes du FLN ont été recalées avant même d’arriver à l’étape de l’ANIE, c’est-à-dire lors de la vérification de l’authenticité des signatures, mais ce qui est sûr qu’au niveau de l’autorité ou les autres instances étatiques, on ne privilégie aucune partie sur une autre, notre rôle est de veiller sur le profil des candidats qui devront mériter de se présenter à ces élections et gagner la confiance du peuple dans la transparence la plus totale, et les dernières Législatives en sont la preuve’’.
Le contrôle de l’ANIE s’effectue en cette échéance avec des moyens plus moderne, affirme notre interlocuteur, notamment avec la nouvelle application mise à la disposition de l’autorité, qui facilitera le tri et le décompte.