Boualem Belhadri

Terga, commune côtière de la wilaya d’Aïn Temouchent, est devenue ces dernières années un véritable potager en continuelle expansion. Jouissant d’un climat doux, de terres sablonneuses et argileuses et d’une pluviométrie moyenne d’environ 400 mm par an, cette commune se distingue également par ses nappes phréatiques non profondes gorgeant d’eau douce. Tous ces atouts font que sa bande littorale, large de 8km environs, s’adapte aux cultures maraîchères précoces ou primeurs. Ces dernières années, avec les avantages offerts par la concession des terres agricoles, de nouveaux pionniers ont réussi à entrer en partenariat avec les autochtones disposant des terres fertiles travaillées à longueur d’année. Aujourd’hui, Terga est devenue un verger potager d’excellence, spécialisé en partie par la culture de la tomate industrielle. Sa production est destinée à des industriels transformateurs de la région et des autres wilayas du pays ayant des traditions dans ce créneau industriel. Dernièrement, le responsable chargé de la filière des cultures potagères à la direction des agricoles de la wilaya s’est rendu dans la zone de Terga, afin de s’entretenir avec les fellahs versés dans la culture de la tomate pour connaître leurs préoccupations et relever les propositions en termes d’écoulement de la production et les possibilités de sa commercialisation.