Chahmi B.

La cité ou haï Ennour a abrité ce mardi en fin d’après-midi un mémorial de football des grands joueurs. Les organisateurs bénévoles n’ont pas lésiné sur les moyens afin que ce soit une réussite totale. Ce mémorial était dédié aux cinq défunts Benamara Redouane, Gaid Eladjal, Labit Rachid, Benamara Ali et Boukha.En effet, dès que vous pénétrez dans cette paisible cité où ces habitants sont venus des différents quartiers populaires de la capitale de l’Ouest algérien : Ras El Aïn, El hamri, Mediouni, M’dina J’dida, les Planteurs on voit le sourire dans les visages des gens heureux malgré une vie tout juste moyenne. Cap Ouest a couvert une fête Oranaise qui en valait la peine.Une kyrielle d’anciennes gloires du fameux Mouloudia Oranais détenteur de plusieurs titres nationaux en leurs temps dont on cite les Meziane Mourad, Meçabih Ali, Daoud Soufiane, sebbah Benyagoub, Moumen Ali, Acimi Réda, Fethi Addou, Belaroussi Lahouari, Meddahi Abdelhakim, Bermati ; ainsi que le goléador du Ghali de Mascara champion d’Algérie en 1984 Chibani Mokhtar, l’ex- international Diss Smail ES Mostaganem, les asémistes finalistes de la coupe d’Algérie 81 et 83 les Guemri Redouane, Boudia, Benatia Madjid, Faradji Smail, Tahar Sanitou, Boucif (gardien), Djamel Adjal, Bouachria. Sans oublier bien sûr les anciennes gloires de la cité haï Ennour et le comédien Sofiane Tamacha qui a fait vibrer les tribunes. Il y’avait des joueurs du SCMO que l’on a cité, ainsi que du RCO, RCGO et autres El Karma.
La majorité des joueurs que ce Ali Meçabih, Mourad Meziane , Mokhtar Chibani entre autres ont lancé dans nos colonnes :

« Avant tout Ellah Yerham les défunts et on félicite les organisateurs pour cette belle initiative. Nous les joueurs, nous aimons les gans pauvres et nous viendrons dès qu’ils auront besoind e nous à n’importe quel moment avec ou sans football. Nous remercions aussi votre journal Cap Ouest pour cette couverture médiatique ».
Il faut dire que la nombreuse assistance en cette période de vaches maigres où les clubs Oranais ne jouent plus les premiers rôles viennent de revoir les facettes techniques de prestigieux joueurs qui leurs ont donné tant de joie. A noter que Ali Meçabih, Mourad Meziane, Daoud Soufiane, Acimi Réda, Chibani Mokhtar, ou Guemri Redouane tous ont porté le maillot national à maintes reprises.
Le public présent vieux et jeune sans aucune exception et beaucoup de respect, quant à lui, a été exemplaire et donné de la voix à chaque occasion de leur équipe préférée. On dirait que l’on est revenu des années en retard lorsqu’Oran était sous la coupe de ses authentiques enfants.Ce mémorial dédié à cinq défunts de la cité haï Ennour a démontré une solidarité à toute épreuve de ses habitants. Il y’a ceux qui ont ramené des gâteaux traditionnel fait maison Baghrir, Mssemen, Makroud, Thé, Café, etc. C’est Oran que l’on aime !Il est vrai que le football a toujours été un lien de rassemblement, de fraternité et d’amitié. Les organisateurs bénévoles l’ont démontré sans demander de sponsor, ni de grands sous pour le réussir. Le cœur y’était, c’était l’essentiel !Cap Ouest reviendra bientôt sur les difficultés que vit le citoyen dans cette cité. Déjà, l’éclairage du stade de haï Ennour réceptionné, il y’a une année n’a jamais vu l’éclairage. Et pourtant tout a été soi-disant réglé.Les organisateurs devront bientôt s’organiser et créer une association pour résoudre surtout le problème des citoyens et également du stade.Enfin, les habitants de la cité haï Ennour voudrait tant remercier les joueurs qui leur ont donné du baume au cœur. Et un grand bravo pour les organisateurs bénévoles Menad Aissa, Aggoune Abdellah, Aoued Bessouiket, Nouba, Rabie Benamara, saidou Paco, Hamid Bessouiket et la liste est longue.