R.N

Les enquêtes de police judiciaire sur les incendies de forêt ont été élargies à 30 wilayas touchées et conduit à l’arrestation de 71 suspects présentés devant les juridictions compétentes, indique lundi un communiqué des services de la Gendarmerie nationale (GN).

“Les enquêtes de police judiciaire diligentées suite aux incendies enregistrés récemment dans plusieurs régions du pays ont été étendues, sur instruction des juridictions compétentes, à 30 wilayas touchées”, précise la même source qui a fait état de la “mobilisation de tous les moyens humains et matériels pour déterminer l’origine de ces incendies déclenchés simultanément et d’identifier les responsables”.

Les investigations approfondies menées sur la base de preuves matérielles recueillies sur les lieux des incendies ont permis l’arrestation de soixante-et-onze (71) suspects au niveau de 14 wilayas, répartis sur : Tizi Ouzou (13), Jijel (11), Bejaïa (10), Guelma (8), Annaba (6), Alger (4), Blida (4), Médéa (4), El Tarf (3), Skikda (3), Tipasa (2), Oum El Bouaghi (1), Chlef (1) et Aïn Defla (1).

Après la présentation des suspects devant les juridictions compétentes, 47 individus ont été placés en détention provisoire, dont 7 sous contrôle judiciaire, tandis que 9 autres restent sous enquête, et 8 individus ont été relaxés.

La GN a affirmé, en outre, que “les enquêtes se poursuivent pour identifier toutes les parties impliquées”, exhortant les citoyens à “participer efficacement à la lutte contre les différentes formes de crime, à travers le signalement immédiat de tout acte criminel ou toute atteinte à l’intérêt général”.