Y. Zahachi

La chambre de l’artisanat et du travail familial de la wilaya de Mostaganem » (CAM) compte lancer un projet de réhabilitation de l’Ecole des tapis de Mostaganem, a-t-on appris récemment de bonne source. Une récente rencontre de travail avait réuni le directeur de la culture et des arts, Mohamed Merouani, celui de la CAM, Smaïne Ramdani et le représentant l’Association pour la relance de cette Ecole des tapis, Abdelkader Adda-Benyoucef.
Cette réunion a permis au responsable de la CAM d’insister sur le fait que la réhabilitation projetée doit se faire sur des bases scientifiques et avec la participation d‘autres partenaires, à l’instar de l’Université « Abdelhamid Ben Badis » pour bénéficier de la compétence de ses équipes de chercheurs, ainsi que la collaboration des associations d’élèves du secteur de l’éducation ».
Le même responsable a rappelé que cette rencontre a été précédée déjà par d’autres rencontres similaires.
Il a également fait état des opérations de nettoiement des lieux entrepris par les éléments de la Chambre des métiers. Par ailleurs, dans le même contexte, il a été procédé à un recensement de tout ce qui pouvait être récupéré pour la restauration du patrimoine matériel et immatériel et sa mise en valeur. A signaler que lors de leurs rencontres, toutes les parties en présence ont renouvelé leur adhésion à ce Projet de réhabilitation de l’Ecole des tapis, auquel participent le secteur de l’éducation et des acteurs de plusieurs secteurs.
Dans ce cadre, il est prévu de conclure des accords de partenariat avec les principaux acteurs intervenant dans la réalisation de ce projet. Toutes ces parties partagent le vœu que l’Ecole de tapis jouerait un rôle très important dans le domaine de l’artisanat, de la mise en valeur et de la restauration d’un savoir-faire en voie d’extinction qui pourrait, une fois réhabilité, avoir des retombées positives sur la microéconomie locale.