I. Yacine

Le taux de couverture vaccinale contre la Covid-19 dans la wilaya de Mascara a atteint la semaine dernière les 17,22 % après la vaccination de 107.462 personnes ayant reçu la deuxième dose du vaccin sur les 624.925 de la population ciblée âgée de plus de 18 ans, a-t-on appris de la Direction de la santé et de la population.
Le nombre de citoyens ayant reçu leur première dose du vaccin à travers les 47 communes de la wilaya s’élève à 169.242 personnes, soit un taux de couverture vaccinale de 27,08 % de la population ciblée par la campagne de vaccination qui se poursuit toujours avec une moyenne de 6.000 injections par jour.
L’augmentation du taux de vaccination intervient au moment où une amélioration de la situation sanitaire est relevée avec la diminution de nouveaux cas infections par le virus Covid-19. Ce recul a eu pour conséquence la levée, le 14 septembre, du confinement partiel à domicile dans la wilaya.
Dans les régions les plus éloignées de la wilaya, les autorités sanitaires ont mobilisés toutes les ressources humaines et matérielles pour encourager la population à se faire vacciner contre la Covid-19. Les équipes médicales mobiles ou fixes déploient des efforts pour encourager les citoyens à participer en masse à la campagne nationale de vaccination pour atteindre l’immunité.
Selon le directeur de l’Établissement public de santé de proximité d’Aouf, Cheddad Abdelkader, depuis le début de la campagne de vaccination, en février écoulé, cet EPSP de Aouf qui gère les 51 structures de santé entre polycliniques et salles de soins à travers 13 communes, a enregistré la vaccination de 35.511 personnes dont 21. 913 ont reçu la deuxième dose du vaccin, soit un taux de couverture vaccinale de 20,46 %.
Selon M. Cheddad, les campagnes de sensibilisation à la vaccination sont menées quotidiennement par les membres des équipes médicales à travers les douars, les villes et même dans les mosquées pour faire passer le message sur l’importance de la vaccination.
Dans ce contexte, le médecin coordinateur au niveau de la polyclinique de Mamounia, relevant de l’EPSP de Mascara, Dr Hadj Souag, a insisté sur la nécessité d’atteindre le niveau minimum requis pour assurer l’immunité collective contre le virus et un retour à la vie normale. Il a appelé, dans ce contexte, la population à adhérer à la campagne nationale et à se conformer aux orientations des autorités sanitaires, tout en respectant les mesures préventives avant et après la vaccination pour éviter toute contamination.