Y. Zahachi

La Direction du Commerce de la wilaya de Mostaganem a mis en place dernièrement une permanence chargée de surveiller les prix des différents produits agricoles et de s’assurer de leur disponibilité au niveau du marché régional de gros de la commune de Sayada. Le chef du service de l’observation du marché et des informations économiques, Sid Ahmed Ghali, a indiqué que le service est composé de quatre agents chargés de surveiller les pratiques commerciales, en particulier les prix de vente applicables, et de s’assurer l’abondance des produits ainsi que leur flux vers les différents marchés de détail.
Avant-hier, cette permanence a enregistré une abondance de produits agricoles mis en vente. Près de 900 tonnes de divers types de légumes et près de 500 tonnes de fruits ont fait l’objet de transactions, malgré la baisse des flux du marché en divers types de produits en raison de la poursuite de la campagne de récolte. Les divers types de légumes et de fruits ont connu une augmentation relative des prix. Ces derniers sont appelés à connaître une baisse avec la mise en œuvre de la mesure autorisant les fellahs à commercialiser directement leurs récoltes sans passer par les marchés de gros et les mandataires. Des enquêtes sur les transactions commerciales, notamment sur le suivi des factures, sont également menées par les agents de la direction du commerce, en plus des barrages dressés sur les routes principales, en coordination avec la gendarmerie nationale et la police, pour connaître la véritable destination des produits ainsi que leur mouvement à l’intérieur et à l’extérieur de Mostaganem. Par ailleurs, concernant la hausse des prix des produits agricoles, la cheffe du service organisation de la production et appui technique (SOPA) de la Direction des services agricoles, Aouicha Bouras, a expliqué ce phénomène par la fin de la campagne de récolte des diverses cultures saisonnières et au lancement tardif des campagnes agricoles d’arrière-saison qui permettra d’alimenter les marchés régionaux que locaux dans les deux prochains mois.
La même responsable a estimé que la décision du ministère du Commerce d’autoriser les agriculteurs à vendre leurs produits directement aux consommateurs pendant cette période peut contribuer à contrôler les prix au niveau des marchés de gros des fruits et légumes. Dans le même ordre d’idées, le secrétaire général de la chambre d’agriculture de Mostaganem, Abdallah Touati, a expliqué que cette mesure contribuera à réduire le nombre d’intermédiaires entre l’agriculteur et le consommateur et évitera toute augmentation excessive des prix dans certaines transactions commerciales. Il a fait remarquer que cette pratique existe au niveau du marché de Sayada, où de nombreux producteurs de la wilaya avaient l’habitude d’accéder à cet espace commercial en présentant leur carte de fellah.