hahmi B.

La situation actuelle que vit la wilaya d’Oran nécessite une mobilisation de l’ensemble des acteurs, à savoir, la direction de l’environnement, les EPIC de wilaya, les communes, ainsi que le mouvement associatif spécialisé dans le domaine.
La mise à niveau est devenue une nécessité afin de permettre au simple citoyen de vivre dans un environnement sain. Sans la collaboration des citoyens aucun effort fourni pour les ouvriers des communes et des EPIC de wilaya, on ne pourra donner un environnement sain et digne d’une ville méditerranéenne.
Les comités de quartier et ensembles urbains doivent se mobiliser, organiser des campagnes de sensibilisation et accompagner les APC dans leurs tâches quotidiennes pour la collecte des déchets de différents natures se fassent conformément aux normes internationales, et ce, par le respect des horaires de passage des camions des collectes, la mise en place d’un système de tri-sélectif, l’installation de corbeilles dans les axes importants et les jardins publics.
La Seor, pour sa part, doit contribuer à la mise en état de la chaussée après chaque intervention.
Quant à la DTP et la direction des transports de la wilaya d’Oran doivent veiller à la mise en place d’une organisation afin de fluidifier la circulation des véhicules.
Plusieurs points nécessitent la mise en place d’une cellule qui doit avoir les prérogatives de régler sur le champ l’organisation adéquate telle que le bouchon crée par les marchands de poisson au niveau de l’accès de la pêcherie d’Oran qui est devenu un calvaire pour les usagers empruntant cet axe routier.