Mokhtar C.

Le projet de création d’une banque locale de cornées dans la wilaya d’Oran, qui n’a toujours pas vu le jour, suscite des interrogations et des regrets face à l’absence de dons d’organes et l’arrêt des interventions de greffe de la cornée dans les établissements spécialisés dans la wilaya depuis novembre 2019, à cause de la crise sanitaire de la Covid-19.
L’épidémie a poussé aussi les autorités sanitaires à geler le contrat avec l’Allemagne d’où il était prévu d’importer des quantités importantes de cornées via l’Union Européenne.
Cette situation a poussé les établissements de santé à prendre en charge uniquement les cas urgents en attendant la réactivation du contrat d’importation ou la mise en œuvre du projet de la banque locale de la cornée, qui demeure au jour d’aujourd’hui un projet sur papier.
Le gel des opérations d’importation de la cornée auprès des Etats-Unis et les autres pays européens a été décidé par les autorités sanitaires à cause de l’épidémie de la Covid-19, et l’impossibilité de détecter l’origine du décès du donneur, a indiqué Mme Mekki Karima, directrice de la clinique d’ophtalmologie Belazreg du Front de Mer.
A ce jour, un total de 400 dossiers de cas de malades nécessitant des greffes urgentes de la cornée ont été étudié par la commission médicale, explique la même responsable, ajoutant que la clinique a maintenue son service même en temps de la crise sanitaire, et que des dizaines de cas de contamination par le Covid-19 ont été recensés chez le personnel médical de cet établissement.
Le budget consacré à l’importation de la cornée n’a cessé d’augmenter d’année en année, alors que le coût de l’intervention s’est élevé de 26 millions à 80 millions de cts, a révélé Mme Mekki, expliquant que son service comptabilise 10 interventions de greffe par mois.