Fakhreddine A.

Comme annoncée hier par le chef de la daira d’Oran Morad Rahmouni, la liste des bénéficiaires de 5400 logements du programme « A points » a été diffusée sur les pages face book de la daira et de la wilaya. 622 pages contenants les noms des heureux bénéficiaires avec la date de naissance, le nom du père et de la mère et même la photo de chaque bénéficiaire ont été diffusés. Dés que les listes ont commencé à paraître, les youyous ont fusé à travers les quartiers d’Oran, une joie attendue depuis 40 ans a régné hier à Oran. Toutefois, des centaines d’autres postulants à ce programme n’ont pas trouvé leurs noms sur les 622 pages de cette liste la plus longue jamais diffusée à Oran. Le chef de la daira et ses services avait tout prévu. Des guichets du service logement relevant de la daïra d’Oran ont été installés exceptionnellement au palais des expositions (EMEC) à M’dina J’dida pour recevoir les dossiers de recours des recalés de la liste des logements « A Points » dévoilée ce mardi après plus de 40 ans d’attente.
Dès les premières heures, les citoyens se sont rassemblés sur place afin de déposer cette requête. Selon nos sources, une soixantaine de recours dont les documents demandés étaient réunis ont été acceptés sur un total de 3900 dépôts qui ne répondaient pas aux critères indiqués par les commissions de daïra. Le motif du refus est que ces demandeurs ont déjà bénéficié d’une financière du Fonds National du Logement, et d’autres cas qui possèdent des biens, et la plupart d’entre eux sont ceux dont le revenu mensuel a dépassé 24.000 dinars ainsi que les cas qui n’ont pas mis à jour leurs dossiers. Immédiatement après la publication de la liste des logements, le Palais des Expositions a connu un afflux de milliers de citoyens exclus, estimés à environ 16 000 personnes. Un renforcement sécuritaire a été constaté sur place, pour éviter tout débordement ou dépassement de la part des demandeurs recalés. L’affichage des autres listes notamment celle des occupants des taudis du bidonville de Sidi Chahmi sont attendues dans les prochaines jours, dans le cadre d’une vaste opération de relogement qui sera la plus grande de l’histoire de la wilaya.