I. Yacine

Le secteur de l’éducation s’étoffe dans la wilaya de Mascara : un lycée, un CEM et sept groupements scolaires dotés chacun d’une cantine en plus 38 classes d’extension seront ouvertes dès ce 2& septembre, date de la nouvelle année scolaire. Le premier responsable du secteur, Madjid Kacioui, a indiqué que les sept nouveaux groupements scolaires dotés chacun d’une cantine scolaire seront opérationnels à Ghriss, Bouhanifia, au pôle urbain de Deguaguera, à Matemore, aux cités LPL à Mascara, Froha et Bouheni. Quatre autres groupements scolaires sont en cours de réalisation dans plusieurs localités. Le premier responsable du secteur a annoncé que quatorze écoles primaires, réparties à travers treize communes de la wilaya, ont été renforcées par la réalisation de 34 classes d’extension qui seront mises en service le jour de la rentrée des écoliers. A ces classes s’ajoutent 21 autres classes d’extension en cours de réalisation au profit de six écoles primaires situées à Djeniène Meskine, au nouveau pôle à Oued El Abtal, à El Menaouer, El Matemore, Mohammadia et Mamounia. Pour le cycle moyen, un nouveau CEM a été réceptionné au profit des élèves du quartier 3.260 logements LPL, à Mascara ainsi qu’un demi-pensionnat au profit du CEM « Mzila Benali » de Selatena, à Mascara. Les données forunies par le directeur de l’éducation indiquent que six autres CEM sont en chantier à Oued El Abtal, Mascara, Sedjerara, El Hachem, Maoussa et Tighennif. Pour réduire la surcharge dans les classes dans certains CEM, quelques 21 classes d’extension sont en cours de réalisation au profit de six CEM. Enfin, pour le palier du secondaire, un lycée sera ouvert à Mohammadia ainsi que deux demi-pensionnats à Mohammadia et El Bordj. D’autres projets au profit du même cycle sont en chantier dans plusieurs communes de la wilaya. Tous ces nouveaux établissements scolaires réalisés ou en cours de réalisation mettront un terme aux déplacements pénibles et coûteux des écoliers vers les régions limitrophes pour suivre leurs études et atténueront la surcharge des classes.