Younes Zahachi

Quelque 4.000 hectares ont été consacrés à la production de la pomme de terre d’arrière saison dans la wilaya de Mostaganem, a appris Cap Ouest de la responsable du service des opérations de la production agricole de la DSA locale. Jusqu’à ce jour, 1.600 hectares de cette surface globale ont été déjà semés. L’opération se déroule dans des conditions « normales», avec comme prévisions un rendement de près de 240 quintaux à l’hectare, assure la même source. La culture de la pomme de terre d’arrière-saison revêt de nos jours, un intérêt majeur car elle couvre la période de soudure, se situant entre fin février et avril de chaque année. Elle permet d’approvisionner les marchés local et régional en ce produit très consommé dans les foyers, évitant ainsi les risques de pénuries et de flambée des prix, a-t-on indiqué. Il est à rappeler que lors d’une rencontre régionale ayant regroupé des cadres du secteur de l’agriculture des wilayas de l’Ouest et du Sud-ouest du pays, il a été souligné que « le programme de plantation de la pomme de terre d’arrière-saison, s’inscrit dans le cadre de la feuille de route 2020- 2024, tracée le ministère de tutelle, pour développer la production agricole et lui consacrer tous les moyens disponibles afin d’augmenter la productivité avec comme corollaire la réduction de la facture de l’importation. » Dans le cadre de la réalisation de ce programme, il sera procédé à l’exploitation de terres agricoles réservées à la filière céréalière, après la campagne moissons battages, notamment celles qui sont susceptibles de pouvoir bénéficier d’une irrigation d’appoint pour la production de la pomme de terre d’arrière-saison. Un programme national d’exploitation des superficies agricoles réservées à la filière céréalière en jachère, a été mis en place pour la production de la pomme de terre d’arrière-saison avait annoncé, en juin dernier, à Mostaganem, le directeur central des végétaux et du contrôle technique au ministère de l’agriculture et du développement rural