Une crise d’eau potable à la résidence Hasnaoui – La SEOR annonce une distribution en H24 et GIRYAD en 1 jour sur 3 à 4

621

Fatima B.

Une restriction d’eau potable, plutôt une crise d’eau est vécue par les habitants de la résidence El Ryad (Hasnaoui), depuis le mois de juin, mais dimanche une note émise par la société gestionnaire de la résidence, sur sa page facebook a été la goutte qui a fait déborder le vase, provoquant la colère des  résidents et faisant un tollé sur les réseaux sociaux. Selon cette note, l’eau sera distribuée à raison de 01jour/ 03 et même 01 jour/ 04, une plage horaire qui a été démentie par la direction de la SEOR. « Le problème de la distribution de l’eau au niveau de résidence Hasnaoui ne relève pas de la SEOR, mais de la société de la gestion immobilière en place qui assure la distribution interne.», dira la chargée de communication de la SEOR, ajoutant, « La résidence Hasnaoui est alimentée en h24 en eau par la SEOR, s’il y a une restriction imposée par la société gestionnaire de la cité pour une raison ou une autre cela est un problème qui ne relève pas de notre responsabilité.». Les explications de la SEOR ont été démenties par le directeur adjoint de la GIRYAD, qui a affirmé, « C’est la SEOR qui nous a avertis de la nouvelle plage de distribution de l’eau potable, en 01jour/03 et 01jour /04, nous n’avons aucun intérêt à couper l’eau aux résidents, les pompes sont en marche en H24 ce n’est pas une question d’économie de l’électricité qui nous fera pénaliser les résidents.». La SEOR a donné sa version du fait, GIRYAD aussi et la résidence est restée sans eau depuis dimanche au grand dam des résidents qui espèrent un meilleur « rationnement » par les bâches à eau. A propos de l’eau de « rationnement », GIRYAD a mentionné sur son communiqué que, « Les  résidents doivent réduire la consommation d’eau et ne l’utiliser que pour les besoins de 1 ère nécessité afin de ne pas vider les bâches à eau ». A la résidence Hasnaoui, ce fut un temps où en cas de coupure d’eau par la SEOR, GIRYAD assurait à partir des bâches à eau, une distribution à raison de deux à trois fois par jour. Ce n’est plus le cas, depuis quelques temps, il y a même des ilots et des immeubles qui ne reçoivent pas l’eau des bâches à eau, faute de pression ou tout simplement par ce que les bâches à eau ne sont plus suffisantes vu le nombre des logements dans cette cité. Le problème de l’eau n’est malheureusement pas le seul souci des habitants de la résidence Hasnaoui bien qu’il en soit le premier. Cette cité modèle perd de son éclat !