Mokhtar C.

De nombreuses zones d’ombre dans la commune de Misserghine, ont bénéficié de projets dans le cadre du programme de désenclavement. S’agissant de Les projets revalorisation et de prise en charge des procurations des habitants en leur assurant les équipements nécessaires, notamment le raccordement à l’eau potable, la réhabilitation urbaine, l’éclairage public et le réseau d’assainissement. La concrétisation de ces projets a créé une dynamique dans ces régions malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, provoquant un soulagement parmi les populations locales. En effet, des dizaines de projets de développement ont été concrétisés, notamment dans des zones éparses oubliées durant des années, à l’exemple de Douar Bouacharia, qui a bénéficié de projets de raccordement au réseau d’assainissement et du bitumage des routes, l’eau potable, ainsi que de l’éclairage public. Les habitants ont exprimé leur satisfaction après avoir attendu des années que toutes les promesses faites par les maires qui se sont succédé à la commune de Miserghine soient concrétisée. Les habitants de ce douar ont eu droit à la cerise sur le gâteau, une aire de jeux et un stade de proximité en gazon artificiel. Par ailleurs, et après approbation par les autorités compétentes d’un projet de raccordement au gaz naturel, nous avons appris que toutes les routes de ce quartier bénéficieront de bitumage. Le programme de prise en charge des zones d’ombre de Misserghine, a touché également, les Douars de Jira, Ben Issa et d’autres localités éparses. Il est à noter, que les projets lancés, ont été décidé suite à des réunions de consultation entre le P/APC et les représentants de plusieurs localités qui ont exposé, des problèmes de développement liés essentiellement au gaz naturel, l’eau potable, l’éclairage public et l’assainissement.