I. Yacine

Apparemment les projets de réalisation des établissements scolaires devant être opérationnels pour la rentrée 2021/2022, ne seront pas réceptionnés dans les délai, c’est ce qui a été constaté lors de la visite des wali à ces chantier lors d’une visite de travail et d’inspection dans le cadre des préparatifs de la prochaine rentrée. Ces établissements scolaires en chantier sont répartis à travers les communes d’Oued El Abtal, Tighennif, Maoussa, Matemore et Mascara. Le wali Abdelkader Sayouda qui n’a pas caché sa colère, a donné des instructions dans l’objectif de parachever les travaux dans les délais contractuels. Dans la commune d’Oued El Abtal, le premier responsable de la wilaya, en inspectant le projet de réalisation d’un CEM (Base 6), a ordonné le directeur des équipements publics (DEP) d’adresser, par voie de presse, une mise en demeure à l’entreprise réalisatrice à cause du retard accusé dans le déroulement des travaux.
À Tighennif, plus précisément sur le chantier du projet de réalisation d’un CEM (Base 7), le wali a adressé des instructions au directeur des équipements publics pour résilier le contrat avec l’entreprise réalisatrice défaillante et d’installer une autre entreprise afin d’achever le projet dans les plus brefs délais.
Dans la commune de Maoussa, le projet de réalisation d’un CEM de base 7 a été également inspecté par le wali qui a tenu à appeler l’entreprise réalisation de renforcer le chantier en moyens humains et matériels nécessaires pour achever les travaux restants dans les délais impartis.
Au niveau du pôle urbain de Deguaguera, relevant de la commune de Matemore, le chef de l’exécutif s’est rendu au chantier du projet de réalisation d’une école primaire (Type D) qui est à 96 % du taux d’avancement de ses travaux.
Sur les lieux, il a ordonné au maitre d’ouvrage de livrer l’établissement scolaire à la direction de l’éducation le 2 septembre prochain qui prendra la charge de son équipement. Et de déclarer que le nouvel établissement scolaire mettra un terme aux déplacements des écoliers de cette localité aux écoles des régions limitrophes.
Au chef-lieu de la wilaya, un lycée de 1000 places est en cours de réalisation au niveau du quartier Meddeber. Sur les lieux, le wali a appelé l’entreprise de renforcer le chanter en passant aux 3/8 pour achever le projet dans les délais contractuels.
Ainsi, un CEM de base 6 est en cours de réalisation au niveau de la cité des 3260 logements sociaux. Mais, la qualité des travaux a été remise en cause par le wali qui a affiché son mécontentement avant d’ordonner son directeur des équipements publics (DEP) d’adresser une mise en demeure, par voie de presse, à l’entreprise réalisatrice ainsi que le bureau d’étude.
Selon les déclarations du wali, la wilaya de Mascara prévoie la réception, prochainement, sept groupements scolaires, 59 classes d’extension pour les trois paliers, quinze cantines scolaires, deux lycées, un CEM, deux demi-pensions du palier secondaire et une demi-pension du palier moyen.