Fatima B.

Après un répit de quelques jours où le nombre des cas de covid 19 a baissé à Oran pour atteindre les 130 cas par jours voilà que depuis quelques jours les services de la direction de la santé enregistrent une nouvelle hausse alarmante. La barre des 200 est dépassée le lundi 253 nouveaux cas ont été enregistrés selon la DSP de la wilaya d’Oran. Il ne s’agit là, que du nombre des cas détectés au niveau des structures de la santé publiques suite aux tests PCR et autres. En fait, des dizaines d’autres citoyens si ce n’est des centaines, se dirigent vers les laboratoires du secteur privé pour les tests et en cas de conformation de leur contamination, ils prennent le traitement nécessaire chez eux, ne se rendant aux hôpitaux qu’en cas de complication. Toutes ces personnes ne sont pas comptabilisées par les services annonçant le nombre des cas positifs qui appel à la vigilance de tous face à ce virus ravageur. Dans la wilaya d’Oran, il y a une prise de conscience de la gravité de la situation par les citoyens, preuve en est l’engouement pour la vaccination, mais en parallèle l’interdiction des rassemblements n’est pas tout à fait respectée. Les cérémonies de mariage se tiennent toujours, idem pour les rassemblements pour les enterrements et on trouve même les tentes devant les domiciles mortuaires. Par ailleurs le grand souk M’dina J’dida et un peu plus loin le souk des portables se tiennent toujours avec toujours autant de monde malgré que le variant delta du covid 19 est des plus ravageurs touchant et emportant des personnes de tout âgé notamment des enfants et des femmes enceinte.

Des accouchements par césariennes de femmes atteintes du COVID 19

Le service de maternité relevant de l’EHU 1er Novembre 1954 de l’USTO, reçoit quotidiennement entre 2 à 3 cas de femmes enceintes atteintes de Covid-19 qui sont programmées pour la césarienne. Au niveau de la maternité de l’EHU un pavillon a été mis en place pour ces femmes nécessitant une prise en charge spéciale.
Ce service spécialisé pour les accouchements et la chirurgie, a été créé depuis 02 semaines. Durant cette période 9 femmes enceintes atteintes de Covid-19 y ont été opérées, a indiqué le même responsable.