Hafida B.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a annoncé, lundi à Alger, le lancement d’une opération d’affectation de structures hôtelières dans les grandes villes pour l’accueil des patients Covid-19, afin d’atténuer la pression sur les structures hospitalières. Dans la wilaya d’Oran, lorsque la pandémie du covid 19 avait commencé à se propager, en mai 2020, lorsque les cas positifs de covid 19 avait atteint le nombre de 27 par jour, un opérateur économique avait fait don de lits pour accueillir les malades du covid au niveau du centre des conventions d’Oran. Un centre de confinement de 1000 lits avait été aménagé dans la grande salle d’exposition du CCO. Les photos de cet espace avaient été diffusées sur la toile et même sur la page officielle de la wilaya. Ces lits n’ont pas utilisés ni cet espace d’ailleurs, mais là l’heure est venue pour que cet investisseur réapparaisse et relance son action caritative envers les oranais et envers la ville et la wilaya qui lui ont tant donné. Dans les hôpitaux spécialisés dans l’accueil des malades de covid 19 et de ses variants, il y a saturation des lits d’hospitalisation, à l’hôpital El Nedjma, des chapiteaux ont été installés, pour recevoir les malades alors que le CCO est un endroit pouvant recevoir les malades et même abriter une opération de vaccination de grande envergure. En 2020, le wali Djellaoui, alors à la tête de l’exécutif à Oran, avait réquisitionné le centre des conventions le transformant en centre confinement, par mesure préventive, au cas où la pandémie s’aggraverait. Nous vivons actuellement une situation alarmante puisque la barre des 100 cas par jour a été dépassée selon les déclarations de l’actuel wali. Oran doit se préparer pour le pire, préparer 1000 lits au CCO est une idée ingénieuse qu’il faudrait reprendre.