Jalil M.

Jour après jour, le taux de contamination au Coronavirus prend de l’ampleur. L’image que reflète la situation au sein des services spécialisés relevant du CHU et de l’EHU n’est pas du tout rassurante. D’ailleurs l’hôpital El Nedjma mobilisé avec toute sa capacité d’accueil aux cas du Covid-19 est depuis quelques semaines en saturation. Selon nos sources, 160 malades graves sont pris en charge dans cet hôpital d’une capacité de 40 lits équipés de matériel de ventilation artificielle, ce qui peut indiquer que les équipes médicales sont dépassées. Comme un malheur ne vient jamais seul, même les cas en détresse nécessitant de l’oxygène sont confrontés à un manque de ce produit ô combien important pour sauver des vies. Nos mêmes sources affirment que l’approvisionnement notamment durant les jours de l’Aïd a été perturbé. Selon plusieurs médecins, le flux dépasse les capacités du personnel médical, car l’établissement de Chteïbo reçoit les cas positifs de plusieurs régions. Pis encore, l’annonce faite par la direction de la santé et de la population quant à l’ouverture imminente des nouveaux hôpitaux d’El Kerma et de Gdyel pour alléger la pression sur celui d’En Nedjma tarde à se concrétiser en ce temps de hausse des cas de contaminations, sans la moindre explication rendue publique. Une décision cruciale dans la lutte contre le virus à Oran qui prend des proportions alarmantes après que tout le monde croyait que la pandémie fait désormais du passé. L’autre souci qui ronge le personnel de l’hôpital El Nedjma est l’absence de la sécurité. En fait, le personnel de cet hôpital est confronté aux accompagnateurs des malades qui à bout nerfs s’emportent contre eux, pour un oui ou un non. Dans tous les hôpitaux de la wilaya, et ceux à travers le territoire national, un poste de police est ouvert en permanence, sauf au niveau de l’hôpital El Nedjma qui enregistre pourtant une grande pression. Le personnel de cet hôpital qui ne ménage aucun effort pour la prise en charge des cas positifs de covid 19 lance un appel aux autorités compétentes pour leur assurer la sécurité dans leur guerre contre la pandémie.