O.A.Zahra

Le tribunal pénal d’appel près la cour d’Oran a prononcé des peines de 18 mois de prison ferme à l’encontre de 4 individus, accusés dans une affaire d’organisation de voyages clandestins par mer. Le représentant du ministère public a demandé la reconduction des peines de 4 ans de prison ferme prononcées par le tribunal de première instance à leur encontre.
Les trois des mis en cause originaires de la région de Boukadir dans la wilaya de Chlef, un infirmier et deux frères, alors que le quatrième et natif d’Aïn El Turck Oran.
L’arrestation des mis en cause, a eu lieu lors d’une patrouille de police au niveau de Kristel suite à l’arrestation de jeunes originaires de Jijel qui se trouvaient à bord d’un taxi, au début du mois de Ramadhan. Leur fouille des suspects s’est soldée par la découverte de sommes importantes d’argent. Ces derniers ont été conduits au poste de police pour les besoins d’un interrogatoire. Les révélation des candidats à l’immigration clandestine, ont permis de découvrir que le principal mis en cause est originaire d’Ain El Turck et surnommé “El Hadj” répondant aux initiales de D.M, alors que ces complices sont un infirmier et deux frères originaires de Chlef. Les mis en cause ont nié les faits retenus contre eux lors de leur comparution, déclarant qu’ils étaient à leur tour des candidats à la harga, et que les vrais organisateurs des voyages sont en état de fuite. Selon les informations les candidats à la harga s’apprêtaient à donner des sommes de 75 millions de cts chacun pour rejoindre la rive nord de la méditerranée.