J.Moncef

Accusé dans une affaire de tentative d’homicide volontaire avec préméditation, K.S. a été condamné par le tribunal criminel de première instance à la peine de 10 ans de réclusion.
L’incident a eu lieu au quartier de saint pierre en date du 17 février 2018, aux environs de 19h15 mn, le prévenu s’était attaqué à la victime C.A, lui assénant des coups de couteau l’atteignant sur différentes parties du corps. La victime a été évacuée à l’hôpital. C.A est resté 03 jours dans un coma profond puis a subi plusieurs interventions. Selon les éléments de l’enquête un différent opposait les deux jeunes hommes, voisins et travaillant dans la même société en tant qu’agents de sécurité, sauf que le prévenu était le supérieur hiérarchique de la victime. Hier à la barre du tribunal criminel le prévenu niera toutes les accusations retenues contre lui, disant qu’il a été accusé à tort par la victime qui lui en veut car il a été la cause de son licenciement. Le prévenu a avancé, que C.A a été attaqué par d’autres personnes mais il tente de le charger lui, alors que le jour de cette agression il se trouvait dans la wilaya de Sidi Bel Abbes. Un témoin cité par le prévenu confirmera ses dires. Toutefois la triangulation des appels téléphoniques du mis en cause déterminera qu’il se trouvait à Oran et au quartier Saint Pierre, au moment de l’agression. Entendu la victime le chargera encore une fois. Les avocats du mis en cause plaideront la non culpabilité de leur mandant vu l’absence des preuves.