L’Algérie a été élue membre du groupe des gouvernements au Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT), pour une période de trois ans, à l’occasion de la 109ème session de la Conférence internationale du Travail qui se déroule par visioconférence à Genève (Suisse), indique, mardi, un communiqué ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

“La Conférence internationale du Travail, a élu l’Algérie, le 14 juin 2021, comme membre du groupe des gouvernements au Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour une période de trois ans (de juin 2021 à juin 2024), en obtenant 208 voix du collège électoral gouvernemental, et ce, à  l’occasion des travaux de la 109ème session de la Conférence internationale du Travail qui se déroule par visioconférence à Genève (Suisse)”, précise la même source.

L’Algérie sera représentée au sein du Conseil d’administration de l’OIT en tant que membre adjoint au titre du siège dit “flottant”, attribué à tour de rôle à l’Afrique et aux deux Amériques à chaque mandat, ajoute le communiqué, précisant que cette élection constitue “un important acquis pour l’Algérie au sein de cette organisation internationale et une reconnaissance des Etats-membres du rôle actif de l’Algérie au sein de l’OIT et des efforts consentis pour promouvoir l’agenda du travail décent et la justice sociale”.

“Le Conseil d’Administration est l’organe exécutif de l’Organisation internationale du travail. Il exerce deux types de fonction : d’une part, une fonction de contrôle du Bureau International du Travail et d’autre part, un certain nombre de fonctions propres portant sur le fonctionnement de l’OIT et sur des questions relatives aux normes internationales du travail”, explique le communiqué.