J.M

Le candidat du parti l’Alliance Nationale Républicaine (ANR) Smain Abdelkader Bensafi s’est dit optimiste à la fin de la campagne électorale des législatives de 2021. Selon lui, le parlementaire est un relais entre citoyen et les autorités locales dans le lancement des projets de développement en plus de son rôle législatif. Samai Abdelkader Bensafi, n’est pas à ses premiers pats dans le monde de la politique, il a déjà brigué des mandats en tants qu’élu APC et APW. Il est connu sur la place d’Oran de part son dévouement au service des citoyens et surtout de défendre leurs intérêts et ceux de la wilaya d’Oran où il est né et a grandi. Smain Abdelkader Bensafi, est un enfant du quartier « Saint Pierre » au centre ville d’Oran.
Abordant les défaillances dans la wilaya d’Oran, Smain Abdelkader Bensafi invoquera le secteur du transport. « Le transport est l’axe de l’économie et du développement de toute ville, la wilaya d’Oran vit une véritable catastrophe dans ce domaine des transports, ne disposant ni d’un plan de circulation ni d’une gare répondant aux normes et au nombre de la population. La concrétisation de ces deux projets, dépasse les capacités financières des collectivités locales, pour cela, nous chercherons œuvrerons à les programmer au niveau central. ». Notre interlocuteur parlera aussi du secteur de la pêche, disant que « Les pêcheurs de la plage « Cap Blanc » et de la partie ouest d’Oran pratiquent leurs activités de pêche dans le port de « Bouzedjar » dans la Wilaya d’Ain Témouchent, faute de port de pêche à Ain El Karma (Boutlélis). Nous allons travailler dur pour créer et équiper un port dans la zone d’Ain El Karma, qui est considérée comme une zone d’ombre à Oran ». Lors de la campagne électorale, les candidats de l’ANR pour les élections législatives se sont rendus dans les zones d’ombre, tel que la commune de Hassi Bounif, Hassi Ameur et douar Boudjemaa où ils ont écouté les doléances des citoyens.
« En hiver, la zone des trois Hassi se transforme en piscine à chaque averses de pluies, la circulation devient difficile pour les véhicules sans parler des piétons, malgré le fait que les autorités ont récemment entrepris de réhabiliter deux ruelles à l’entrée du quartier Chahid Mahmoud, il faut trouver une solution aux habitants de ces communes. dira Smain Bensafi, ajoutant que la réalisation des projets routiers doit être soumise à un contrôle rigoureux. Pour chaque secteur l’ANR a trouvé la solution adéquate à Oran dans son programme élaboré par des candidats au fait des préoccupations des citoyens dont ils ont toujours fait partie. à titre d’exemple, pour réduire la pression sur la Direction de l’Éducation de la wilaya d’Oran, Smain Abdelkader Bensafi et ses collègues préconisent de réaliser deux directions, une unité à l’est et l’autre à l’ouest de la ville d’Oran, afin de prendre en charge les préoccupations et les problèmes du secteur, comme c’est le cas pour la capitale.