Boualem Belhadri

M.Khaled Bouriah, membre du bureau politique du FLN, a animé, ce mardi 08 juin 2021, un meeting à la salle Aissa Messaoudi, d’Ain Témouchent. Il intervient 12 heures avant l’entrée en vigueur du silence électoral. Environ 200 personnes, avec une représentation féminine importante, ont pris part à ce meeting en présence des six candidats du parti, tous des cadres universitaires en poste dans des services relevant des secteurs de la santé, de l’agriculture, de fonctions libérales et l’institution élective de l’APW.
Ils sont passés devant l’assistance, très agitée, pour se présenter et donner leurs points de vue sur la prochaine législature de l’après 12 juin 2021.
La teneur des discours sur les thèmes abordés était d’actualité et fait revêtir les aspects liés au rôle et importance ainsi que la place de l’élu dans la future APN.
Monsieur Khaled Bouriah a d’emblée rappelé et mis en évidence la place d’Ain Témouchent dans l’échiquier de la révolution algérienne qui a vu de grandes figures historiques transiter ou séjourner dans la région.
Et pour appâter l’assistance et la laisser à l’écoute attentivement il dira “Ain Témouchent était, est et restera toujours Flniste ». M.Khaled Bouriah, a invoqué dans son discours le clan qui prône pour la phase de transition, « un clan selon lui qui n’est pas seul mais qui dispose des tentacules attentatoires au niveau national et à l’extérieur du pays ». Il a également abordé le hirak du 22 février disant que « le FLN n’était pas pour le 5eme mandat de Bouteflika mais c’est une partie qui a voulu confisquer le parti et aller dans cette direction ».