Younes Zahachi

Durant la journée d’hier, la Direction de la protection civile (DPC) de Mostaganem a organisé une cérémonie d’hommage à l’enfance assisté à travers un accueil des plus chaleureux et des plus humanistes. C’est dans ce contexte que l’enfant Kamel Rafik, âgé de 10 ans a été accueilli, en tenue de protection civile spécialement taillée pour lui et pour son rêve d’enfant par le Centre National de Formation de la Protection Civile, situé à l’Est de la Ville de Mostaganem.
La genèse de cet évènement a commencé durant le Ramadan de cette année lorsque la Direction de la Protection avait offert un Ftour aux personnes âgées, puis ses agents ont fait un crochet au centre d’accueil de l’enfance avec les mains pleines de cadeau aux enfants assistés.
Parmi ces enfants se trouvait « Kamel Rafik » qui s’était précipité sur les visiteurs de la protection civile avec des accolades et des bisous ce qui a ému l’assistance et les agents de la protection civile qui ont été marqué par cet enfant et son amour pour le métier qu’ils exercent. En fait, au cours de cette rencontre Kamel Rafik a exprimé son amour pour la protection civile allant jusqu’à afficher son rêve de devenir, un jour, lui aussi un pompier et un sauveteur.
Cette histoire a été vécue par le Capitaine Rafik Madani, commandant de l’unité de la protection civile qui, a fait la proposition aux parties concernées, de rendre hommage aux enfants assistés en accueillant l’enfant Kamel en faisant jouer le rôle d’un vrai officier et d’un agent de la protection civile.
L’enfant a été aux anges dans cette simulation aussi vraie que nature devant une assistance composée de cadre de la Direction de l’assistance sociale et de la Solidarité, de la Directrice du centre des enfants assisté, du responsable de la cellule de communication de la DPC.
Cet évènement a montré que la Protection Civile Algérienne a aussi un côté profondément humain et humaniste et ce, en plus de sa mission de sauver des personnes.
L’évènement a été couvert par des correspondants locaux des médias et restera probablement gravé dans certaines mémoires car il a le mérite d’avoir réalisé une partie du rêve d’un enfant, plein de candeur.