Jalil M.

Sur instruction du ministère de la Santé, la DSP a lancé hier l’opération de vaccination des citoyens contre le virus Covid-19. L’opération qui a été lancée en présence du wali d’Oran a eu lieu au niveau la place Tahtaha à M’dina J’dida, où des chapiteaux ont été dressés pour recevoir les citoyens désirant se faire vacciner.
Selon nos sources, les vaccins disponibles sont le russe Sputnik et le chinois Sinopharm. Une carte sera délivrée à chaque citoyen reçu afin de lui notifier le rendez-vous de la prochaine injection En plus de Tahtaha, c’est au Front de Mer que l’autre chapiteau a été mis en place. Une équipe médicale a été mobilisée de l’EPSP El Ghoualem (Bendaoud) et celui de Front de Mer, afin de prendre en charge les citoyens qui sollicitent les chapiteaux. L’opération se poursuivra selon l’affluence des personnes, apprend-on de la DSP. Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière adopte depuis ce dimanche, une nouvelle stratégie dans sa campagne de vaccination contre la Covid-19 en masse afin d’accélérer davantage cette campagne. « Désormais, les personnes désirant se faire vacciner ne seront plus contactées par téléphone.
Les responsables de la campagne de vaccination vont installer des chapiteaux proches des hôpitaux ainsi que la réquisition des salles de sport où on pourra vacciner la population le tout-venant. Toutefois, la primauté sera réservée aux personnes prioritaires ». la campagne de vaccination a débuté le 30 janvier dernier, au lendemain de la réception du premier lot de vaccin anti-Covid-19. Dans le cadre de cette action, le ministère de la Santé avait mis en place une plateforme numérique afin de permettre aux personnes désirant bénéficier de ce vaccin, parmi les catégories ciblées, de s’inscrire. Ces dernières étaient convoquées par SMS ou bien contactées au téléphone. Les directeurs de la santé au niveau des wilayas sont appelés à renforcer la campagne à travers notamment l’intensification des actions de communication et de sensibilisation et la mobilisation de tous les moyens. Pour rappel, l’Institut Pasteur d’Algérie a réceptionné lundi dernier un lot de 500.000 doses du vaccin chinois « CoronaVac » des laboratoires SINOVAC.