Boualem. Belhadri

Le secteur de l’environnement de la wilaya d’Ain Témouchent, célèbre la journée mondiale de l’environnement du 05 juin dans un contexte écologique assez particulier alors que des efforts sont accentués dans le domaine d’une prise de conscience collective sur les questions relatives à la collecte des ordures ménagères et des déchets inertes. Le poids des décharges sauvages qui empestent les grandes villes est devant nous. Il interpelle notre conscience. Les premiers responsables chargés de la collecte, avouent ne pas parvenir à faire respecter le plan établi car il est devenu obsolète avec en plus des extensions des grandes villes qui se font sans apporter des corrections au plan de collecte tant sur les plans moyens humains et matériels que celui de la qualité de service. Oui les insuffisances sont criardes et à la longue deviennent assez problématiques parfois conflictuels. La journée mondiale de l’environnement vient une fois de plus rappeler les missions de tous les acteurs essentiels appelés à travailler en concert et dans un cadre organisationnel idoine et bien réfléchi. Le manque d’une approche méthodologique devant prendre en considération l’ensemble des problèmes selon un plan de collecte bien agencé et bien outillé est la question nodale qu’il faut lui accorder de l’importance sans tarder. Le nouveau corps des inspecteurs de l’environnement constitue à vrai dire un appoint qualitatif qui a toute l’attitude pour mener des enquêtes, constater des infractions, verbaliser et dresser des PV pour traduire les contrevenants devant la justice.