Jalil M.

Dans la dernière ligne droite de la campagne électorale, les candidats aux prochaines législatives continuent à travailler sur le terrain afin de convaincre les électeurs à aller voter librement le 12 juin prochain, les candidats ou la liste qu’ils considèrent capables de porter les doléances des citoyens oranais devant les hautes autorités de l’Etat. C’est le cas des deux candidats dans la liste indépendante ‘’La liste Populaire d’Oran’’ en l’occurrence, Nahal Nacer, un diplômé de l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA) et un ancien cadre de la Cour des comptes. Et Bendriss Lahouari, un enseignant à l’université UFC, et responsable du centre de systèmes des réseaux de communication à l’école nationale polytechnique d’Es-Sénia. Les deux candidats qui étaient hôtes de la rédaction ‘’Cap Ouest’’ ont tracé les grandes lignes du programme de la liste qu’ils représentent, et les ambitions des initiatives qu’ils comptent réaliser s’ils sont élus à la prochaine Assemblée Populaire Nationale. Pour M. Nahal, « Le défi de l’édification de la nouvelle Algérie sur de nouvelles bases de la démocratie et de la nouvelle constitution, nous a mené à tenter cette aventure pour être les dignes représentants de la wilaya d’Oran à l’hémicycle de Zighout Youcef. Nous entant que cadre de l’Etat et membres actifs dans l’organisation nationale de la société civile, on connaît l’Algérie profonde et les souffrances que rencontrent nos compatriotes au quotidien, c’est pour cela que nous sommes décidés à porter leurs voix et pourquoi pas participer à la mise en place de meilleures conditions de vie ». Dans ce sillage M. Bendriss a affirmé que « le rôle d’un député n’est pas de réaliser des logements, ou une route, on ne peut pas mentir aux citoyens en promettant ces choses-là, nous on est porteur d’un programme ficelé qui est axé surtout sur les réformes dans le secteur de l’Éducation, la Santé et le code communal, on ne peut pas améliorer le cadre de vie des citoyens et assurer l’éducation d’une nouvelle génération armée de patriotisme sans toucher à ces secteurs clés ». Les candidats promettent de lutter pour la décentralisation de la décision dans le cadre du nouveau mode de gouvernance, afin de permettre à chaque région de la wilaya de jouir de toutes ses ressources financières sans passer par d’autres canaux et institutions.
Nos interlocuteurs affirment que l’ouverture d’un bureau permanent au niveau de toutes les communes d’Oran sera l’un des pas qui va nous permettre de rester à l’écoute des doléances des citoyens.
Enfin ils appellent les électeurs de faire confiance à ‘’la liste Populaire’’ portant le numéro 40, qui est composée de cadres de l’Etat et de jeunes hommes et femmes actifs dans plusieurs secteurs.