« Nous allons militer pour une justice sociale selon les principes du Hirak béni »

Khodja Zine El Abidine, candidat du parti PRA à Oran

575

Jalil M.

Les législatives du 12 juin prochain font parler d’elles à Oran, après les listes présentées sous l’œil de l’ANIE. Les jeunes ont incontestablement marqué les listes de cette année. Parmi eux, Khodja Zine El Abidine, un enseignant de la commune d’Ain El Bia, et activiste dans le domaine associatif, qui s’est présenté dans la liste du parti du renouveau algérien (PRA). Ce militant politique, est une figure marquante du Hirak du 22-février à Oran a souhaité participer à la baptisation de la nouvelle Algérie en se présentant aux législatives. Selon M. Khodja « Notre volonté d’aider notre pays dans cette période difficile, nous a poussé à nous présenter à ce scrutin. Nous avons entière confiance en les institutions de l’Etat qui gèrent parfaitement le processus démocratique. Après la constitution, c’est l’APN qui instaura les bases de la nouvelle politique prônée par le Président de la République ». Notre interlocuteur ajoutera : « Nous avons présenté aux Oranais un programme bien détaillé sur les points qu’on va soulever au sein du parlement, l’injustice social, la Harga et le logement, de par mon expérience dans le travail politique, je m’engage si je sui élu, d’être la voix des citoyens Oranais à Alger, et défendre notre wilaya loin des intérêts personnels, selon les principes du Hirak béni. » Le programme de notre parti est basé sur les compétences des jeunes et le rôle qu’ils ont à assurer dans la société. Nous appelons à l’insertion des jeunes en leur donnant l’occasion d’assumer des responsabilités pour opérer le changement et l’édification d’une économie forte à même à produire une valeur ajoutée. Le PRA a adopté comme slogan “le changement ne peut être opéré sans la conscientisation et la contribution de tous” afin de participer activement à la mise en place d’institutions fortes et de préserver la sécurité et la stabilité du pays.