« Les droits des femmes dans la société est ma priorité »

Adda Kalafat Badra, candidate du parti ‘’Sawt Echaâb’’

359

Jalil M.

La course aux 17 sièges représentant la ville d’Oran au prochain parlement, bat son plein à Oran, avec un nombre important de candidats qui se sont présentés à ces législatives du 12 juin prochain. Sur les listes, la gent féminine est en force, ces femmes dont la présence était presque ‘’protocolaire’’ durant les dernières échéances est désormais un point fort et une preuve de renouveau dans la société. Parmi ces femmes, Fatiha Adda Kalafat, une jeune enseignante qui se présente au sein de la liste du parti ‘’Sawt Echaâb’’ à Oran. Selon la candidate : « Ma candidature a comme but de travailler au profit du simple citoyen, notamment les femmes que je vais défendre si je suis élue. Le droit des femmes, que ce soit la mère de famille ou la jeune fille célibataire, doit être respecté et même renforcé à travers la révision du code de la famille. La liste que notre parti a présenté pour les législatives englobe des candidats compétents, qui font de la loyauté au pays leurs base de travail politique. Ils cherchent aussi à trouver des solutions aux problèmes dont souffrent les citoyens et défendre leurs revendications en matière de développement et d’amélioration des conditions de vie.
Le parti ‘’Sawt Echaâb’’, créé il y a environ une année et demi, a réussi à s’installer dans toutes les régions du pays et a pu établir des listes de candidats dans ses 58 wilayas, en plus de trois listes au niveau de la communauté algérienne à l’étranger.