Jalil M.

La campagne électorale est entrée ce dimanche dans son 4ème jour, avec une activité incessante des candidats aux législatives du 12 juin prochain. Plusieurs listes essaient de convaincre les citoyens que cette étape sera cruciale dans l’édifice de l’Algérie nouvelle, un rêve que certains ont aussitôt enterré alors que ce défi passe d’abord par un parlement démocratique qui sera la plaque tournante de la politique et toutes les décisions de l’Etat. C’est d’ailleurs ce que nous a déclaré le candidat du mouvement de la société pour la paix (MSP) M. Mohamed Benoudane, un jeune oranais, ingénieur à la Sonatrach qui veut à travers cette candidature représenter la wilaya d’Oran et défendre ses intérêts au niveau de la chambre basse. M. Benoudane qui était hier l’invité de ‘’Cap Ouest’’ nous a étalé les grandes lignes du programme du parti ainsi que celui de la liste qu’il représente. «Notre premier souci est de faire entendre la voix des citoyens Oranais à Alger, faire part des souffrances et des insuffisances que rencontrent nos concitoyens dans la vie quotidienne, en tant qu’oranais, j’ai de la peine de voir Oran si sale, et si délaissée, jonchée par les bidonvilles et les nids de poules, cette wilaya qui a subi en plein fouet les affres de la mainmise des corrupteurs qui ont insaturé leur loi en privatisant tout à leur passage, appuyés par des politiciens de l’APN absents. Nous autres jeunes de la wilaya d’Oran, nous sommes présentés pour changer cette donne, et créer un climat positif de la vie politique basé sur la démocratie, cela passe forcément par un parlement élu dans la transparence totale ». dira M.Benouddane. Pour le programme du parti notre invité a affirmé que le MSP même s’il obtiendra la majorité absolue lors des prochaines élections, compte s’allier à d’autres partis où indépendants pour donner lieu à un gouvernement de compétence qui jouit de la confiance de tous. Le programme du MSP vise à trouver des solutions aux différentes crises et à réaliser la relance économique du pays dans l’objectif de “trouver des solutions aux différentes crises et de réaliser cette relance économique par le biais d’une bonne gouvernance pour la réalisation du développement à travers l’investissement dans les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et des services, de manière à garantir le progrès, le développement et la vie décente ».