Amira B.

Jeudi la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, en visite de travail à la wilaya de Tlemcen a donné le coup d’envoi d’une session de formation au profit d’une quarantaine de femme dans les domaines de l’élevage ovin et des épices et plantes aromatiques, chapeautée par le secteur de la formation professionnelle.
La ministre a également donné le coup d’envoi officiel à une caravane relevant de l’agence de développement sociale (ADS), qui va sillonner les zones d’ombre de la wilaya pour sensibiliser les femmes rurales et les femmes au foyer à s’intégrer dans le programme et à bénéficier des dispositifs d’aide de l’état.
La ministre a souligné l’importance de ce programme qui vise à encourager et à soutenir les familles rurales et la femme au foyer à devenir productives et à contribuer par le biais des divers dispositifs d’aide de l’état, à l’instar de “l’ANGEM”, “la CNAC” et autres, à devenir productives et à réaliser l’autosuffisance et contribuer de manière générale à l’économie nationale.

Amina, Mounira et Fatema ces femmes exemple de la persévérance et de la réussite

La ministre qui a visité une exposition des travaux et œuvres de femmes rurales et au foyer organisée au centre des déficients mentaux de Maghnia, a saluée le courage des participantes qui ont bénéficié de micro crédits de cent mille dinars pour pouvoir lancer leurs activités et sont déjà productives.
Elle a mis en exergue la réussite des dizaines de femmes présentes. Ce sont des femmes au foyer, qui activent dans divers domaines tel que celui des gâteaux, représentées par Rommani Amina de Maghnia, Bey Mounira couturière de Sebdou et Boukelkoul Fatema artisane en poterie traditionnelle de Bider et tant d’autres femmes.
La ministre a ensuite visité le centre des déficients mentaux ou elle a pris connaissance de son fonctionnement et les moyens pédagogiques mis au service de ses 79 pensionnaires, pour leur assurer une prise en charge de qualité, avant de présider une cérémonie de remise de chèques à des femmes artisanes dans le cadre des micro crédits.
Mme Krikou a en outre visité deux micro entreprises, la première à Maghnia, spécialisée dans la confection de la “chedda tlemcenienne” et la seconde, une éleveuse bovine à Mefrocuhe (Tlemcen) qui a, de son coté, bénéficié d’un micro crédit. “Ces dernières constituent actuellement des exemples réussis de ce programme qu’il faut encourager pour s’agrandir et contribuer, efficacement, à la création d’emploi et à l’autosuffisance”, a relevé la ministre, tout appelant à la nécessité d’assurer un suivi régulier et permanent sur l’exécution de ce programme.
Les efforts conjugués du secteur de la solidarité nationale avec le commerce, la formation professionnelle et l’agriculture permettront, a conclu la ministre, “d’accompagner ces femmes et familles productives jusqu’à ce qu’elles deviennent plus performantes et plus professionnelles”.