Amira B.

Les gérants des salles des fêtes de la wilaya de Sid Bel Abbes, sont montés en créneau, mercredi dernier, ils ont observé un rassemblement devant le siège de la wilaya. Ils étaient des dizaines, à demander la réouverture de leurs salles fermées depuis l’interdiction des mariages et autres rassemblements familiaux et autres. Les salles des fêtes sont fermées depuis une année depuis que la pandémie a commencé à se propager au niveau national.
« Noues sommes les plus touchées par la crise économique due à la pandémie, il y a une année que nous somme en cessation d’activité, nous avons congédié nos employés, des dizaines ce n’est des centaines de personnes se sont retrouvés au chômage, nous demandant au wali d’autorisé l’ouverture des salles des fête avec des conditions à respecter relatives au protocole de prévention contre la propagation du covid. », lancera un des protestataires. D’autre crieront, « il ya fermeture des salles des fêtes, mais il ya toujours des cérémonies de mariages et des fêtes sui sont célébrés ailleurs. ». Et d’jouter, « la fermeture de nos salles a profiter à des organisateurs de fêtes clandestins, il y a des villas, des hôtels et même des restaurant qui abritent les cérémonies de mariage, au su de tout le monde mais on laisse faire. ». Les gérants des salles de fêtes, ont déclaré, qu’ils reviendront à la charge, jusqu’à ce que le wali réponde favorablement à leur « demande légitime » selon eux. Selon nos sources le même mouvement de protestation est en préparation à travers les wilayas du pays, les gérants des salles des fêtes étant regroupé sous l’aile d’une association régionale.