Ain Témouchent – La station de dessalement revient à sa capacité globale de 200 mille mètres cubes-J

386

Boualem Belhadri

Après un arrêt technique dû à une panne, il y a quelques jours, la station de dessalement d’eau de mer d’Ain Temouchent qui débitait un peu moins de sa capacité globale est revenu au seuil maximum qui de 200 mille mètres cubes jours après la levée des contraintes ayant causé cette panne. C’est ce que nous avons appris de source bien informée. Par ailleurs les responsables de la station de dessalement devaient procéder à la substitution de l’acide sulfurique par le co2, un avantage environnemental, sécuritaire et économique. Ce changement dans le processus de traitement a un impact économique évident pour éviter l’importation très couteuse à l’Etat algérien de l’acide sulfurique.