Fatima B.

Le juge d’instruction prés la 7ème chambre du tribunal de la Cité Djamel a placé sous mandat de dépôt, un promoteur immobilier S.M âgé de 54 ans. Il s’agit du gérant et propriétaire de la promotion immobilière « Sahraoui » domicilié à Oran. Le promoteur immobilier « Sahraoui » a répondu aux inculpations d’escroquerie, faux et usage de faux et délivrance de chèques sans provision. Ce promoteur aurait escroqué près de 300 personnes, s’agissant de souscripteurs aux programmes promotionnels qu’il réalise au niveau des communes d’Ain El Turck et Oran à Hai Belgaïd.
Ce promoteur tout comme « Haddouche » dont la femme est en prison et lui en fuite, a encaissé de ses clients des sommes de 500 à 750 millions pour des logements non encore fini et en sus affectés à plusieurs personnes à la fois. L’enquête sur cette affaire a été déclenchée par les services de la polie suite à une plainte déposée par quelques victimes de ce promoteur, au niveau de la sûreté de daïra d’Ain El Turck. Ces derniers ont avoué avoir versé la somme de 500 millions au promoteur qui refusait de leur livrer les affectations. Les plaignants ont avertis les autres souscripteurs qui se sont rendus à leur tour à la sûreté de daïra d’Ain El Turck. Le nombre des victimes a atteint 30. L’affaire a été prise en charge par le service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d’Oran qui a poursuivi l’enquête. Actuellement, le nombre des victimes de ce promoteur entre les projets de Belgaïd et Ain El Turck dépasse les 300 personnes. Selon les éléments de l’enquête, le promoteur a encaissé des sommes allant de 500 à 750 millions de centimes de ses clients, affectant le même logement à deux ou trois personnes. Il s’est retrouvé dans un gouffre d’autant plus que ses chantiers n’avançaient pas. Pressé par des souscripteurs qui ont exigé leur remboursement, il leur a délivré des chèques sans provision. Ce promoteur aurait subtilisé plus de 100 milliards de cts à ses victimes, un chiffre qui pourrait doubler puisque les victimes du promoteur Sahraoui vont se montrer après l’annonce de sa mise en prison.

Affaire à suivre…