Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a révélé mardi dans la commune d’Ain Azal (50 km au Sud de Sétif) qu’une commission d’enquête, composée de cadres de son département et de la police des mines relevant de l’Agence nationale des activités minières (ANAM) a entrepris des investigations pour déterminer les causes et les circonstances de l’effondrement partiel d’un tunnel de prospection de l’entreprise nationale d’exploration des produits miniers non ferreux et des substances utiles, à Chaâba El Hamra, à la sortie Est de cette localité.
Lors d’une visite le jour de l’incident sur les lieux de l’incident, M. Arkab a affirmé que “cette commission enquête sur les tenants et aboutissants de cet accident qui a provoqué la mort de deux travailleurs (39et 50 ans) et blessé grièvement un troisième (40 ans), et ce pour éviter que des incidents similaires ne se reproduisent à l’avenir”. Faisant état du soutien et de l’aide de l’Etat aux familles des victimes, le ministre a promis d’améliorer les conditions de travail des mineurs et de prendre en charge toutes leurs préoccupations dans les plus brefs délais.
M. Arkab a entamé sa visite à Sétif en se rendant au centre hospitalo-universitaire Mohamed Abdenour Saâdna du chef-lieu, pour s’enquérir de l’état de santé du travailleur blessé suite à cet accident survenu vers 8 h 30 du matin, dû à une explosion suivie de l’effondrement partiel d’un tunnel de prospection sur une profondeur de 1000 m. Consécutivement à cette explosion, le Président de la République, a chargé le ministre des Mines, de se rendre à Ain Azal pour suivre de près l’évolution de la situation et présenter ses condoléances aux familles des victimes de ce tragique accident.