M.Réda

Bien que le progrès du développement avance à grandes enjambée dans certaines localités, il n’en demeure pas moins que certains citoyens continuent de patauger dans la mal vie et la souffrance permanente. Parmi eux, ce sont les locataires des bidonvilles « El karia » de Sidi Ali Boussidi sis à une trentaine de km de la capitale de la Mekerra Sidi Bel Abbes. « Nous traversons des moments difficiles dans des habitations de fortune. Nous avons tapé à toutes les portes sans trouver une oreille attentive », disent certains habitants. Et d’ajouter : « Nous sommes privés de toutes les conditions d’une vie d’escente pourtant nous sommes qu’à quelques pas de la ville-mère de Sidi Ali Boussidi (ex-Parmentier). Les promesses quant à une vie meilleure se multiplient sans aucune lueur d’espoir» précisent-ils. Pour le premier responsable de la comme de Sidi Ali Boussida, ces doléances ont été exposées aux responsables de la wilaya qui, d’ailleurs, en 2019 ont chargé le SG de la wilaya de superviser les lieux. Le maire de sidi Ali Boussidi manifeste son optimisme quant une solution définitive de cette contrainte.