Jalil.M

Après Constantine et Alger, la wilaya d’Oran, troisième wilaya la plus touchée par le Covid-19, serait sur le point d’obliger le port de bavettes aux commerçants et aux citoyens dans les espaces commerciaux et les administrations publiques pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Le wali d’Oran qui suit de près la situation, devra prendre cette décision, qui permettra de mieux gérer cette pandémie, mais surtout pour rappeler les Oranais et les visiteurs à l’ordre, après les signes de relâchement constatés depuis le début du mois de Ramadhan. La wilaya d’Oran qui enregistre quotidiennement entre 5 et 19 cas selon le bilan de cellule mise en place par le ministère de la Santé, connait une grande dynamique au niveau des centres hospitaliers CHUO et EHUO, afin de faire face à cette pandémie. Mais face à au nombre de cas constamment en hausse, des mesures plus strictes doivent être instaurées, à commencer par l’obligation de porter des masques dans les espaces commerciaux et les lieux fermés publics et privés. Avec des sanctions administratives auxquelles s’exposeront les contrevenants comme la fermeture et les poursuites judiciaires pour le commerçant et des amendes pour les citoyens. Selon le ministre de la Santé, le port de la bavette demeure la « seule mesure-barrière » permettant d’aller au déconfinement et de réduire de « façon spectaculaire » la propagation de la pandémie du Covid-19, a affirmé Abderrahmane Benbouzid.
« Si chacun prenait la précaution de porter une bavette, la propagation du Coronavirus serait réduite de façon spectaculaire, car c’est la seule mesure-barrière qui nous permettra d’aller au déconfinement », a déclaré M. Benbouzid.