Fetati Loubna

Durant les premiers jours de Ramadan, mais aussi depuis l’ouverture des commerces des citoyens insouciants ont commencé à enfreindre les mesures de prévention contre le coronavirus et même le confinement. Sortir après 17h00 et même au soir durant le ramadan, des centaines de personnes ont pris ce risque, or ils se sont retrouvé face à un mur de protection, la police mobilisé pour faire respecter le couvrefeu et assurer la sécurité des citoyens. Ainsi durant les 6 premiers jours de ramadan, les services de police ont enregistré plusieurs infractions liées au non-respect des règles de confinement partiel instaurées par les hautes autorités du pays pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Selon un communiqué de la sureté de wilaya d’Oran, 816 personnes ont été arrêté pour violation du confinement partiel. « Une action judiciaire sera appliquées à leur encontre », indique le même communiqué. La police a également mis en fourrière 50 véhicules et 25 motocycles, pour circulation non autorisée, rapporte la même source. Rappelons que le confinement partiel à Oran a été allongé depuis le 24 avril dernier, soit le premier jour du mois de ramadan au lieu d’un confinement de 15h00 à 07h00, il est de 17h00 à 07h00. Notons que la sûreté de la wilaya d’Oran a mis sur en place un dispositif sécuritaire spécial pour ce mois, en mobilisant 4000 policiers.