J.Moncef

Selon une circulaire du ministère de la justice, et en vue de renforcer les décisions prise pour
la prévention contre toute contamination par le COVID-19, la suspension des procès et toutes autres activités judicaire est prolongée jusqu’au 15 du mois d’avril, une date qui peut être revue. Il importe de rappeler que le premier gel a été instauré du 16 au 31 Mars, suite à une première circulaire du ministère de la justice. Selon le communiqué du ministère de la justice, la suspension concerne les audiences des tribunaux criminels de première instance et d’appel mais également des audiences correctionnelles des tribunaux et des cours à l’exception de celles des personnes en détention dont les affaires ont été précédemment enrôlées lesquelles se déroulent en présence exclusive des parties et à huis clos. Rappelons que suite à la première circulaire, la majorité des travailleurs de la cour d’Oran et des tribunaux avait été mis en congé. D’entre ces derniers, on note 50% des femmes exerçant au niveau de la cour d’Oran, ayant des enfants en bas âge. Le personnel des tribunaux présentant des maladies chronique, a également été mis en congé exceptionnel.