L’infirmier Merouan trouvé pendu dans le domicile de ses parents

283

Boualem. Belhadri

Dans des circonstances tristes qui n’ont pas encore livré tout le secret de la mort par pendaison d’un jeune de la cité des bains, les habitants ont été tragiquement foudroyés lorsqu’ils ont appris la nouvelle qui a fait le tour en peu de temps de Hammam Bou Hadjar. C’est aux environs de 12 heures que l’irréparable est advenu, plongeant ainsi la famille du jeune infirmier, la trentaine révolue. Connu par sa noblesse et sa disponibilité de faire du bien et aider autrui, le jeune Merouan, son nom restera gravé dans la mémoire de ses pairs qui n’ont pas pu contenir leur amertume. Visiblement ils étaient tous profondément touchés et beaucoup pleuraient dans un silence qui montre, d’une part, leur attachement sincère à leur ami et leur désappointement profond de le voir partir à jamais, d’autre part. Les obsèques ont drainé des foules importantes composées essentiellement des jeunes de son entourage et du secteur de la santé de Hammam Bou Hadjar et ses environnements.