Vers l’exportation des faisceaux électriques fabriqués en Algérie

Future usine du groupe PSA à Tafraoui

331

Chahmi B.

Le Groupe PSA a engagé un travail de fond pour le développement de son écosystème avec l’installation de fournisseurs de proximité, apprend-on dans un communiqué que le Groupe a rendu public jeudi dernier. Pour rappel, suite à l’obtention du permis de construire en janvier 2019, le Groupe PSA s’est engagé en Algérie et poursuit son projet d’implantation industrielle à Tafraoui avec de nombreux partenaires Algériens (le bureau d’étude et d’architecture oranais ARCHIBEN et le constructeur SFMAI. Selon le communiqué du groupe, «Plus de 80 hectares sont dédiés à l’implantation de fournisseurs de proximité qui livreront l’usine de Tafraoui ainsi que le dispositif industriel mondial du groupe». Le Groupe PSA continue de travailler avec ses partenaires algériens et internationaux au développement de son écosystème automobile et l’installation de fournisseurs de proximité.«Les premières commodités ciblées seront les batteries, les faisceaux électriques, les sièges, les échappements et les équipements intérieurs», ajoute le Groupe PSA, qui assure que «dès 2021 des faisceaux électriques fabriqués en Algérie seront exportés vers une usine de la péninsule ibérique pour équiper un tout nouveau véhicule du Groupe PSA». «Le Groupe PSA, rappelle la même source, favorise, partout où il est implanté, le sourcing local et développe des écosystèmes performants, en conformité totale avec la réglementation en vigueur et avec la volonté d’être un acteur majeur du développement de la filière automobile dans le pays.». Dans les objectifs tracés par le groupe, on notre pour la mi-2020, la mise en service d’une unité de montage avec une capacité initiale de 50 000 véhicules par an, qui sera portée à 75 000 véhicules par an à terme. Cet investissement de 40 M€ permettra d’assembler, de bout en bout, plusieurs types de véhicules.D’ici trois ans, cette usine sera complétée par une unité de ferrage et une unité de peinture qui porteront l’investissement total à 120 M€.