Z.M

Gelé depuis plusieurs années, le projet d’extension du tramway d’Oran fait depuis, l’objet de multiples reports et de promesses de reprises et toutes les dates annoncées ont été nettement dépassées. Il a été question d’une extension du tramway vers l’aéroport ainsi que deux autres extensions également prévues vers le nord de la ville, entre la gare routière Hattab et Benarba, sur 8,6 km, et une autre, entre la station de l’USTO jusqu’à Bir El Djir, sur 16,5 km. La dernière annonce faite à ce propos, remonte au mois de mai de l’année 2018 et mieux encore, l’ex wali d’Oran avait fait part du déblocage des crédits pour l’extension de la ligne du tramway devant, mais pour l’heure et plus d’une année après, rien de tout cela, mais il faut dire qu’à Oran, entre assemblées élues de wilaya ou de la commune, le dossier ne semble pas défendu comme il le devrait, laissant apparaitre un certain désintéressement de ce projet pourtant de grande utilité publique, si l’on venait à faire le diagnostic d’un secteur des transports déjà mis mal par la qualité des services et de l’état des bus assurant toutes les lignes desservies. Que ce soit vers la partie ouest de la ville sur le tracé d’Es Sénia ou encore vers l’autre partie est d’Oran, l’attente des usagers devient pénible et les contraint à subir les mauvaises prestations des transporteurs en commun, l’insalubrité des bus et les humeurs des chauffeurs et leurs receveurs.
Pour rappel le projet du tramway d’Oran pour lequel était prévu plusieurs extensions qui concerne, un tracé vers le nord de la ville, entre la gare routière Hatab et Benarba, sur 8,6 km, comprenant 12 stations et deux extensions en fourche. Une autre à Es Sénia, qui devrait relier le terminus actuel jusqu’à l’aéroport d’Oran, sur 5 km et enfin, la troisième extension prévue de la station de l’USTO, jusqu’à Bir El Djir, sur 16,5 km. Ces trois extensions comprendront un total de 28 nouvelles stations. Pour l’heure la partie fonctionnelle du tramway concerne, un premier tronçon de 18,7 km et 32 stations, reliant Sidi Maârouf à Es Sénia, qui pour rappel est entré en service depuis le 2 mai 2013. Cette ligne dessert notamment Sidi Maârouf, haï Sabah, l’université des sciences et de la technologie (USTO), le carrefour des 3 cliniques, le palais de Justice, la cité les Castors (Dar El Beïda), le boulevard Emir Abdelkader, la place 1er Novembre, MdinaJdida, Boulanger et Es Sénia. Le tramway a été introduit à Oran en 1898.
A Oran l’extension du tramway réglerait sans nul doute de nombreuses contraintes aux usagers, le tramway donne actuellement pleine satisfactions aux usagers et sachant aussi que l’ensemble des autres modes de transports actuels, ne répondent pas du tout aux normes, mais cela, les autorités et responsables locaux ne peuvent le savoir pour la simple raison qu’ils n’empruntent pas ces modes de transports donc ils ne peuvent palper les mauvaises conditions auxquelles sont confrontées au quotidien, les usagers. D’un autre côté, le wali d’Alger, vient d’annoncer le lancement des projets d’extension du métro et du tramway d’Alger, avant la fin de l’année en cours, précisant que le gouvernement avait donné son accord concernant la levée du gel sur des projets à la capitale,en tête desquels l’extension du métro et du tramway d’Alger”, dont les travaux débuteront “avant la fin de l’année en cours”. De quoi faire des envieux du côté de la capitale de l’ouest qui espèrent un jour, voir l’extension de leur tramway concrétisée si toutefois, les assemblées élues (APW et APC), daignent se réveiller et tenter en cette fin de mandat, de soulever quelques dossiers de réel intérêt public.