B.Boukleka

Un phénomène qui a pris ces derniers temps de l’ampleur au niveau de différents centres hospitaliers, voire des EPSP implantées au niveau de la wilaya d’Oran, est celui de la violence. En effet, que ce soit le personnel médical ou paramédical exerçant dans les différentes structures de santé publique et même quelque fois au niveau des cliniques privées, font face très souvent pour ne pas dire quotidiennement, à une situation provoquée dans la majorité des cas par les patients, leurs familles ou autres accompagnateurs,ne respectant point les blouses blanches et même les lieux d’exercice. Certains d’entre eux, provoquent des agressions au niveau des lieux censés être respectés. Plusieurs cas ont été enregistrés particulièrement au niveau du service des urgences médicales et autres chirurgicales, ainsi que les EPSP. Heureusement, l’intervention immédiate des services sécuritaires et autres agents de sécurité se trouvent ainsi dans l’enceinte même de ces lieux, qui évitent ainsi des dégâts tant sur le plan humain que matériel, sinon les victimes auraient pu y laisser leur vie. Parfois, faut-il le dénoncer, des jeunes sous l’effet des psychotropes ou autres en état d’ivresse, sont impliqués dans cette désolante scène. Enfin, on peut affirmer que la violence en milieu hospitalier est devenue monnaie courante