Boualem. Belhadri

Selon la direction de l’action sociale (DAS) de la wilaya d’Ain Témouchent, les handicapés qui vont voir leur pension de élevée à 10000 da sont les personnes aux besoins spécifiques qui ont un handicap moteur ou mental.
Pour l’heure explique la DAS, seule la catégorie qui percevait des pensions de 4000 da sont visés par cette largesse dont la mise en application est attendue avant la fin de l’année en cours.
S’agissant de la catégorie des handicapés qui perçoit actuellement 3000 da, elle n’est pas concernée de cette mesure d’élargissement.
Toutefois le représentant de la DAS a souligné que cette question a été discutée avec le ministre du travail, de l’emploi et de la solidarité sociale. Selon lui une réflexion devait se faire et prendre son cours sans tarder pour trouver les solutions qui s’imposent sans dire plus.
La décision du gouvernement de revalorisation de l’allocation mensuelle, réservée aux personnes aux besoins spécifiques, à un taux de 100% d’incapacité permanente partielle (IPP), a été fortement saluée par cette frange des plus fragiles et des plus défavorisés de la société et par l’ensemble des citoyens. Une augmentation de 150% c’est plus que ne pouvaient espérer les handicapés.
Passant ainsi de 4000 D.A à 10.000 D.A, le montant de cette allocation que les handicapés qualifient de pension, atteindra progressivement, le SMIG soit 18.000 DA, comme annoncé par Cap Ouest dans son édition de mercredi dernier.