Zitouni Mustapha

Le dossier pour l’inscription de nouvelles délégations communales à Oran, déposé sur le bureau du gouvernement au courant de l’année 2018, vient de recevoir son approbation en attendant sa concrétisation réelle. La commune d’Oran devrait passer de 12 secteurs à 18 délégations.
Akid Lotfi, Hammou Boutlélis et Hai Ennasr, seront parmi les nouvelles délégations de la ville d’Oran, approuvées lors d’une réunion du gouvernement Bedoui.
Selon le communiqué du bureau du premier ministre, le Gouvernement a approuvé, dimanche lors d’une réunion présidée par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, un projet de décret exécutif portant création de Délégations communales pour la commune d’Oran, ainsi que d’autres communes du pays dont celle de Constantine.
Cette organisation administrative des communes d’Oran devrait permettre de prendre en charge efficacement les missions de service public et de mieux répondre aux exigences du développement local, dans le cadre du renforcement de la décentralisation et de la démocratie participative, ainsi que le rapprochement de l’administration du citoyen, comme indiqué dans le communiqué des services du Premier ministre.
Le document déposé prévoit la création de six nouvelles délégations et touche principalement les secteurs qui ont connu une extension importante. Il s’agit d’El Akid-Lotfi qui relève actuellement du secteur urbain El Menzah. Le secteur Es Seddikia verra la création d’une nouvelle entité «Hammou Boutlélis» et El MakkariFellaoucen. L’autre important secteur de IbnSina, verra la création de la délégation El Khaldia (ex-Delmonte). Le quartier Derb qui relève actuellement du secteur El Bachir sera doté d’une délégation propre à lui. Est concerné aussi le quartier d’Eckmühl qui dépend actuellement de la compétence territoriale administrative du secteur El Badr et qui va être transformé en délégation urbaine.
Pôle industriel, commercial et touristique par excellence, la Commune d’Oran dont la population dépasse 1,6 millions d’habitants et qui est organisée actuellement en 12 secteurs urbains, connaîtra une nouvelle organisation à travers la création de dix-huit (18) Délégations communales, sur la base des besoins de la population, qui ont fait objet d’une étude élaborée par les autorités locales et approuvée par l’Assemblée populaire communale (APC) d’Oran, précise la même source.
Dans son intervention, le Premier ministre a valorisé “l’initiation de ces deux textes visant le développement des opportunités d’intervention des responsables locaux, le rapprochement du Service public de proximité des citoyens et une meilleure prise en charge de leurs différentes préoccupations et aspirations ainsi que l’amélioration de l’écoute à la population, d’autant que le champ d’intervention des Délégations communales englobe les prérogatives et missions confiées par la loi à la Commune, à l’image de la prise en charge de l’hygiène, l’entretien des routes, l’éclairage public, la prise en charge des écoles primaires et des cantines scolaires et la préservation des espaces de divertissements qui bénéficient directement aux citoyens”, appelant le ministre de l’Intérieur à “accélérer le parachèvement des autres projets relatifs aux autres communes urbaines concernés par la création de Délégations communales, à l’instar de Batna, Biskra, Bechar, et Tamanrasset”.
Dans ce contexte, l’APC d’Oran s’attèle à la préparation des moyens humains, matériels et techniques vers les nouvelles structures.
Il est clair que cette décision tant attendue, répond à un impératif, celui de l’extension urbaine et démographique que connaît la ville d’Oran, depuis ces dernières années. Il était nécessaire de revoir l’organisation des secteurs urbains pour permettre une meilleure prise en charge de la ville et de sa population.
Pour rappel, la commune d’Oran compte 12 délégations à savoir : El-Badr, El-Minzah (ex-Canastel), Ibn Sina, Bouamama, El-Hamri, El- Makkari, El-Mokrani, El-Othmania, Sidi Lahouari, El- Amir, Sidi Bachir et Es-Seddikia. Le dernier découpage date de plus de 25 ans.