Belmadani Hamza

Après l’accident de route qui a fait 22 blessés, il y a une semaine entre deux bus, activant dans les lignes 51 et 11 en face de l’entrée principale de l’université « Mohamed Boudiaf» (USTO), une sortie sur le terrain a été effectuée par un comité technique qui s’est déplacé sur les lieux, suite au directives du wali d’Oran.

Hier, une réunion a eu lieu au niveau du cabinet du wali, pour décider des mesures qui seront entreprises pour organiser la circulation dans cet endroit et éviter à nouveau ces accidents.

Dans un premier temps, il sera procédé aujourd’hui à la mise en place de ralentisseurs et de plaques de signalisation qui seront suivis par la mise en place de feux tricolores.

Les services de sécurité veilleront sur le respect de ces mesures par les automobilistes.

Espérons que ces mesures permettront d’organiser la circulation routière, mais une question se pose est-ce que la mise en place des feux tricolores ne va pas créer un point noir de circulation, étant donné que cette route enregistre un passage important de véhicules et des bus, ce qui risque de créer une longue file de véhicule devant ces feux tricolores ?

Ces mesures ne peuvent pas réussir sur le terrain sans l’apport des automobilistes qui doivent respecter le code de la route, éviter la vitesse excessive, ainsi que les piétons qui doivent faire attention en traversant la route.