B. Rahmane

L’année 2018 a connu un antécédent peu particulier au niveau de l’APC de Sidi Bel Abbés  qui a vu un gel inquiétant de nombreux services,  dont les principaux acteurs ne sont que les élus communaux à composante multiforme qui pour répartition des commissions  se trouvèrent devant l’impossibilité d’entamer leur tâche édictée par la règlementation en vigueur. Toutes les tentatives de conciliation étaient vaines, même l’intervention des pouvoirs publics, dont l’ex- ministre de l’Intérieur Bedoui Noureddine, ainsi que le wali n’arrivèrent plus à dénouer cette crise qualifiée d’une première dans les annales communales de la Mekerra.

Cette situation ayant perduré une année entière  soit en 2018 n’a pas été sans affecter de plein fouet le développement local. Les rues dégradées, le couffin de Ramadan dans l’expectative , des projets de logements et d’autres secteurs économiques mis aux calendes grecques et d’autre nécessités gelées, dont le grand perdant était sans doute le citoyen qui n’a d’autres solutions que de patienter.  Devant cette impasse qui n’a que trop  duré, le premier responsable de la wilaya M. Sassi Abdelhafid  a usé dans les prérogatives réglementaires, en mettant tout simplement fin à la mission des élus, tout en faisant appel à un administrateur réputé par son expérience, en l’occurrence M. Mérine Mokhtar. Ce dernier, d’emblée entame sa lourde mission de dégel de nombreux projets ralentis.Cinq mois se sont écoulés sans cette  Assemblée Communale officielle. En effet, la sagesse et l’esprit de bon sens ont repris  place. Les choses reprennent  leur cours normal, c’est ce dimanche, soit au cours d’un mois de piété et de pardon que le wali dans un geste  de réconciliation a réuni au niveau de la mairie de Sidi Bel Abbés  toutes les parties antagonistes pour tourner une nouvelle page, celle du travail et de la prise en charge des attentes de la population locale. Le président d’APC M.Adda Boujelal Tewfik nous dira que de gros efforts attendent son Assemblée, où l’intérêt général devra primer, tout en reléguant au second plan les intérêts personnels  et d’ajouter qu’avec « l’aide de tous les citoyens, je suis sûr que nous présenterons de belles choses à cette ville de Sidi Bel Abbés,» martela-t-il . Quant à M. Merine chargé de la mission d’APC, il nous dira qu’avec un grand honneur qu’il était chargé de cette tâche par M. le wali,  avec l’aide de nombreux partenaires, nous avons réussi à lancer 33 projets qui étaient  en instance, précisera- t-il.