Z.M.

Les éléments de la 7ème Sûreté urbaine ont neutralisé cette semaine un dealer déjà connu des services de police, pour ses antécédents judiciaires.

Une quantité de psychotropes a été saisie à son domicile.

Surveillant de près un individu âgé de 30 ans, connu par les services de police de la 7ème Sûreté urbaine pour ses activités illégales de détention et de commercialisation de produits psychotropes. Après confirmation des faits, suite aux investigations menées, une perquisition est ordonnée au domicile du mis en cause, l’opération a permis la saisie de pas moins de 332 cachets psychotropes, dont, 15 de type ecstasy, 261 d’un comprimés à usage médical de marque « Brigballine» 45 autres comprimés de marque Rivotril, ainsi que 11 comprimés d’un anti dépresseur. 24 grammes de kif ont aussi été saisis, lors de cette opération au domicile du mis en cause. Le dealer a été placé sous mandat de dépôt.Dans le même cadre de lutte contre le trafic de produits stupéfiants, les éléments de la brigade mobile de Fillaoucen (Barki), ont procédé à l’interpellation d’un individu âgé de 26 ans, avec en sa possession une quantité de comprimés psychotropes, soit 289 cachets d’anti dépresseurs, en plus d’une somme d’argent. Le mis en cause a été présenté devant la justice.