Zitouni Mustapha 

Ce lundi matin, deux groupes de citoyens se sont rassemblés face au siège de l’Agence Nationale de l’Amélioration et du Développement du Logement (AADL) Pépinière d’Oran, le premier groupe attendant le quitus pour le paiement de la deuxième tranche, la première étant payée depuis 2016, alors que le second collectif de citoyens qui a bloqué la circulation au niveau du rond-point de la Pépinière attend pour sa part, le quitus pour le paiement de la première tranche.

Une situation de confusion totale et des propos différents selon les étapes atteintes par les souscripteurs, mais le point commun, reste sans conteste le flou dans lequel se trouvent ces demandeurs de logement en attente sans délai précis. Pour certains, même l’opération du choix des sites n’a pas été fixée.

La circulation routière étant bloquée à plusieurs centaines de mètres, a poussé à la présence des éléments de la Sûreté et de la Gendarmerie qui tentaient de calmer les esprits des citoyens lassés d’attendre des délais qui semblent  à chaque fois reportés en raison de selon l’employé de l’Agence du quota et des procédures de filtrages qui prennent du temps, pour arriver à dresser une liste finale des souscripteurs.

Des employés de la Direction Régionale d’AADL, étaient chacun face à un groupe de citoyens, tentant d’expliquer la situation sans pour autant convaincre les souscripteurs qui suivent l’actualité et les annonces des responsables de la Direction Générale de l’AADL au niveau de la Capitale Alger.

Parmi les souscripteurs, certains se réfèrent à l’annonce de la Direction Générale d’Alger qui fait mention de la cinquième opération de choix des sites au titre du programme AADL 2, au profit de 53.989 souscripteurs de 26 wilayas, ayant versé la première tranche.

Au niveau d’Alger toujours, ce sont tous les responsables du secteur qui étaient présents pour expliquer le déroulement de l’opération, parmi eux, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud qui a supervisé le lancement de l’opération en question, ce que déplorent les souscripteurs d’Oran qui font part de leur frustration de ne pas être reçus même durant les jours de réception, nous dit-on.

Pour rappel, la wilaya d’Oran est concernée comme les 25 autres wilayas par cette opération de choix de site, avec un quota de 2.000 logement tel qu’annoncé.

Pour les souscripteurs en attente, une fois le site choisi, ils pourront retirer leur ordre de versement à partir de leur domicile et procéder au paiement de la deuxième tranche, selon les propos de la Direction Générale de AADL, l’opération se poursuivra jusqu’à ce que l’ensemble des souscripteurs soient convoqués, en précisant que les souscripteurs n’ayant pas reçu de convocations pour cette opération, seront convoqués, lors de la prochaine, a-t-on rassuré.

Mais les femmes et les hommes rassemblés ce lundi matin devant le siège de la Direction d’AADL d’Oran, portent un autre discours à la limite du désespoir et vivent un véritable calvaire en laissant entendre que leurs demandes de logement à ce programme acceptées après enquête, mais  sans jamais parvenir à accéder à la plateforme numérique du site AADL, pour avoir les ordres de versement de la première tranche.

Une dame dira pour sa part : «On a postulé à ce programme en 2013. Plus de 06 ans se sont écoulés et on n’a toujours pas vu le bout du tunnel. On est plus d’un millier à Oran qui avons complété nos dossiers et suivi toutes les étapes des inscriptions, mais, à ce jour, aucune suite n’a été donnée à nos demandes.»

«Nous avons organisé cette action pacifique, pour attirer l’attention des autorités locales sur notre problème,» affirment les citoyens protestataires.

Ils évoquent pour certains, ayant l’objet de recours et qui ont tardé pour être traités.»

«Beaucoup d’entre nous, des chefs de famille, font face quotidiennement à des problèmes qui pèsent lourdement, tels que la location,» un argument avancé qui se trouve être, aussi contraignant que l’attente qui rajoutent à la crise sociale qui touche de très nombreuses familles.

13.000 logements AADL

avant septembre

Pas moins de 13.000 logements de type location/vente (AADL) seront attribués à leurs bénéficiaires au nouveau pôle urbain “Ahmed Zabana” d’Oran avant la fin du troisième trimestre de l’année en cours 2019, avaient annoncé il y a une semaine, les services de la wilaya.

L’opération de distribution de ce quota de logement se fera après la fin du raccordement des projets AADL à la canalisation principale d’assainissement par le services des Ressources en Eau et l’achèvement des travaux d’aménagement externe et de raccordement aux réseaux de la voirie.

Le wali d’Oran, Mouloud Cherifi avait présidé la semaine écoulée une réunion consacrée au dossier de l’habitat dans la Capitale de l’Ouest algérien, exhortant, à cette occasion, les responsables concernés à accélérer la désignation des entreprises chargées des travaux d’aménagement externe, surtout au niveau du pôle urbain de Oued Tlélat (8.000 logements) et des projets situés dans des daïras de la wilaya.

Le chef de l’Exécutif de la wilaya d’Oran a appelé aussi à accélérer l’affichage des listes de logements sociaux par les comités de daïra après achèvement de l’examen des dossiers dans les 03 prochains mois et mettre en place un calendrier de relogement qui s’étalera jusqu’à la fin de l’année en cours, surtout pour ceux qui ont des pré-affectations.

Il a souligné qu’il faut unifier les efforts pour l’achèvement des travaux d’aménagement externe dans les plus brefs délais.

Dans ce contexte, des instructions ont été données pour le lancement prochain de l’étude des dossiers de l’habitat social.

Des chefs de daïra ont été instruits à afficher des listes de bénéficiaires, accélérer l’étude des dossiers au niveau des comités de daïra, selon la Cellule de Communication de la wilaya.

Concernant les propriétaires de logements précaires du centre-ville, un programme d’exception a été réservé, portant sur le vieux bâti suivant la priorité et selon les logements disponibles.

Rencontre wali, souscripteurs

et Directeur Régional d’AADL

Les représentants des souscripteurs des projets AADL à Oran se sont réunis la semaine passée, avec le wali d’Oran Mouloud Cherifi, le Directeur Régional d’AADL, la directrice du Logement, ainsi que le directeur des  projets.

Cette réunion a permis aux représentants de recevoir les réponses concernant plusieurs doléances, notamment dans le retard du raccordement des logements achevés aux différents réseaux. Le wali d’Oran a rappelé que 13.000 logements seront réceptionnés durant cette année, faisant partie de 23.000 logements inscrits pour la réalisation. Etant donné que les passations de marché de gré à gré ont été annulées par le ministre de l’Habitat, ce qui oblige la wilaya de passer par les étapes habituelles des marchés.