Boualem. Belhadri

En janvier 2019, Abdelwahid Temmar, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville était à Ain Témouchent où il a effectué une visite d’inspection et de travail. Il était accompagné des principaux responsables centraux des départements clés avec, en sus les autorités de la wilaya et les directeurs de l’exécutif concernés ainsi des bureaux d’études et des promoteurs publics et privés. Ce jour-là, s’entretenant avec une entreprise de réalisation d’un projet de 400 logements location/vente confié à l’AADL, Temmar a mis l’accent sur la nécessité de revoir à la baisse le délai de livraison et de le ramener de 30 à 18 mois. Situé dans la zone sud-est, d’Ain Témouchent ce projet s’étend sur une surface d’environ 10.000 m2 et  est composé de 200 logements de type F3 et 200 autres de type F4 selon les explications fournies. Eu égard aux retards constatés sur plusieurs programmes lancés en 2013, le représentant du gouvernement, s’adressant aux directeurs concernés, à exiger un rapport détaillé et bien précis, qui relate la situation réelle du logement dans la clarté et la transparence. Le ministre a évoqué, par ailleurs, le litige qui oppose  l’AADL à la CNEP, en ce qui concerne la prise en charge des travaux d’aménagement ( VRD, éclairage public, espaces verts, trottoirs, pose de canalisations des réseaux publics de l’eau et de l’assainissement, téléphone…) Les bénéficiaires des 1104 logements étaient attentifs aux propositions faites pour les  solutions prises in situ et qui stipulent la prise en charge de l’aménagement primaire pour un montant de 140 millions de DA, alors que le reste des travaux tertiaires seront à la charge de la CNEP, selon le ministre. Rappelons que le ministre a présidé une cérémonie de remise symbolique des clés à 15 bénéficiaires de logements AADL 2 sur les 200 souscripteurs avant d’entamer sa visite qui l’a conduit à El-Amria et à El-Malah, où il s’est enquis sur l’état d’avancement des projets de son secteur. Enfin la wilaya devait bénéficier d’une rallonge budgétaire, de 855 millions de DA, destinée aux travaux d’aménagement sur les 1475 milliards DA demandés par la wilaya, dont 340 millions de DA seront alloués au titre de la LF pour 2018.

Depuis cette date, les souscripteurs de l’AADL, attendent que les engagements pris par les uns et les autres soient mis en application, sans tarder, comme l’a si bien souligné le ministre Temmar mais en vain. Les concernés se sont donnés rendez-vous, par le biais des réseaux sociaux, pour observer un sit-in devant les instances dûment habilités pour rappeler aux pouvoirs publics qu’il est temps de mettre à exécution leurs engagements afin de livrer les logements dans des délais acceptables et permettre aux souscripteurs de les occuper avant le mois du ramadhan.